Recherche :

Nos meilleurs conseils de fabrication d’étiquettes

En impression numérique, le blanc de soutien joue un rôle déterminant pour l’impression sur un fond transparent ou un fond argenté (ou or). En effet sur le fond transparent, pour donner plus d’intensité aux couleurs, il suffit d’imprimer un blanc de soutien sous les couleurs (autre que noir).
C’est également vrai pour les supports argentés (ou or) le blanc de soutien donne une intensité véritable à la couleur. “Ne pas en mettre“ donne un coté métallique aux couleurs… Et c’est quelquefois l’effet recherché. Ainsi en jouant avec le blanc de soutien, vous parviendrez à donner un effet mat et brillant et des contrastes métalliques proche de la dorure à chaud.

Comment créer le blanc de soutien sous illustrator

Dupliquez le calque

Sélectionnez toutes les zones pour lesquelles votre étiquette nécessitera la couleur blanche.

Choisissez un ton direct

Privilégiez le format PDF ou EPS vectorisé issu de 3 logiciels graphiques

Pour représenter le blanc de soutien et le nommer : White = 50 magenta + 100 jaune  Attention : les zones ou textes sans blanc de soutien doivent être en défonce ou transparente (en soustraction dans Pathfinder)

Sélectionnez le blanc de soutien

Le blanc de soutien est représenté par les zones orange. Sélectionnez-les et rendez-vous dans « options d’objet », puis cochez « surimp. du fond ».

Sauvegardez votre fichier Illustrator !

Une fois le travail terminé, sauvegardez en eps…. version CS6 ou CS5.

Comment créer le calque blanc de soutien sous Photoshop

  • Sélectionnez avec la baguette magique toutes les zones ou il y a du blanc
  • Dans les couches créez une couche ton direct avec la couleur orange : 50% magenta + 100% de jaune
  • Aplatir l’image
  • Sauvegarder en DCS2 et cochant ton direct

Préparer le fichier pour un vernis sélectif ou 3D

Sur votre fichier, créer un calque avec la forme en noir (100%) représentant la zone à vernir
Éviler les caractères et les traits trop fins

Préparer le fichier pour une découpe spéciale

Privilégiez le format PDF ou EPS vectorisé issu de 3 logiciels graphiques

Sur votre fichier, créer un calque avec la forme de découpe

La pose automatique

Le bon à tirer machine est un tirage unique imprimé sur la matière commandée ; il permet de vérifier le résultat colorimétrique sur cette matière, la précision des textes, la bonne lecture des codes-barres et QR codes – il est facturable.

Nos différentes techniques de fabrication

Suivant la colorimétrie du visuel et sa précision, les quantités à réaliser, le nombre de références, la dimension, la résistance demandée, et les contraintes économiques, nous déterminons une technique de fabrication.

Et pour que l’approche budgétaire réponde parfaitement à votre demande il convient d’aborder les 8 points suivants :

  • Analyser le visuels ou les visuels : qualité d’image, trame, aplat de couleurs, densité des couleurs, ton direct
  • Connaître de nombres de visuels à imprimer dans une même dimension : amalgamer plusieurs visuels d’une même dimension est déterminant pour réduire les couts de production
  • Déterminer matière et adhésif en fonction de la durée de vie et des agressions éventuelles : papier, synthétiques….
  • L’outillage de découpe est-il existant ou faut-il le créer une forme précise : rectangulaire coins ronds, ronde, ovale, silhouette…)
  • Choisir une impression quadri, monochrome, ou tons direct..
  • Faut-il protéger l’impression par vernis, pelliculage… et l’étiquette est-elle repiquée en transfert thermique ?
  • Estimer une quantité globale et une quantité par visuel
  • Pour la pose automatique il faut connaître de sens d’enroulement, la taille du mandrin, la dimension maxi de la bobine

Le numérique électrostatique

Technique d’impression des petites et moyennes quantités – Point fort : impression : quadri – pas de clichés – idéal pour les amalgames – protection par vernis ou pelliculage indispensable.

Le numérique jet d’encre

Technique d’impression des petites et moyennes quantités – Point fort : impression : quadri – pas de clichés – idéal pour les amalgames – aucune protection nécessaire.

Pour représenter le blanc de soutien et le nommer : White = 50 magenta + 100 jaune  Attention : les zones ou textes sans blanc de soutien doivent être en défonce ou transparente (en soustraction dans Pathfinder)

La flexo

Technique d’impression des moyennes et grandes quantités  – Point fort : impression : quadri  ou tons directs – aucune protection nécessaire – vitesse d’impression 4 fois plus rapides que le numérique.

La sérigraphie

Technique d’impression des petites et moyennes quantités – Point fort : impression : tons directs – aucune protection nécessaire /grande résistance des encres aux UV et très bonne tenue dans le temps.

Demandez votre devis